Good wax for good girl, nouvelle communication pour Briko-Maplus

By | 14/10/2013

Au mois de septembre dernier nous avons remarqué sur internet un visuel amusant mettant en scène trois fondeuses jurassiennes : Aurore Jean, Anouk Faivre Picon et Célia Aymonier. Curieux de voir qu’il s’agissait d’un visuel pour la marque de fart Briko Maplus, nous avons voulu en savoir plus …

 

banière-carte-postale-briko-maplus-good-girls-celia-aymonier-aurore-jean-anouk-faivre-picon

Améliorer la notoriété de la marque

«  Suite au rachat en 2011 de la division fart de Briko par Maplus , la marque Briko Maplus souffre d’un problème de notoriété. Les produits sont beaucoup utilisés en haut niveau mais les stocks on du mal à être écoulés par les revendeurs français ». Explique Nicolas Vandel, représentant de la marque en France. « Avant, pour améliorer l’image et la notoriété de la marque en France nous étions présent sur des stands pendant les épreuves populaires en ski de fond, nous avions également mis en place des partenariats avec des teams et des athlètes, toujours dans l’optique d’améliorer la notoriété de la marque. »

Depuis 2012 le revendeur jurassien a décidé de changer son fusil d’épaule et d’innover en lançant l’équipe des « Good Girls » avec trois skieuses de fond made in massif jurassien. Les trois « Good Girls » que l’on voit sur un poster et des cartes postales, en « civil » entrain d’utiliser dans la joie et la bonne humeur les produits Briko Maplus.

L’arrivée des « Good Girls »

« A part photographier les pots de fart, c’est difficile de communiquer sur des produits de glisse. Du coup on a voulu se démarquer de la concurrence la dessus puis également on a voulu être en décalage avec les autres marques du milieu qui utilisent le côté sexy des filles dans leur communication » justifie Nicolas Vandel. « On voulait mettre en avant ces filles dans notre communication, pas seulement leur donner une dotation de produit et une logistique sur les longues distances pendant l’hiver.
Puis aussi avant d’être des athlètes de haut niveau, ce sont des filles saines, dynamiques et surtout simples, d’où le nom « Good Girls
. »

 

Même si le ski est un sport individuel le groupe est mis en avant, les filles ne sont jamais seules sur chacun des quatre visuels créés (un poster et trois cartes postales) : « la notion de groupe a été mis en avant dans ces supports il n’y a pas d’individualité. Même sur les cartes postales personnelles on voit toujours les deux autres filles en arrière plan. »

« On espère que cela aura un impact national mais surtout local pour la marque puisque les trois filles sont issues du Massif Jurassien (département du Doubs pour Anouk Faivre Picon et du Jura pour Aurore Jean et Célia Aymonier), elles ont un rôle de prescripteur. » conclu Nicolas Vandel

 poster-briko-maplus-good-girls-celia-aymonier-aurore-jean-anouk-faivre-picon


carte-postale-briko-maplus-good-girls-celia-aymonier-aurore-jean-anouk-faivre-picon-CA carte-postale-briko-maplus-good-girls-celia-aymonier-aurore-jean-anouk-faivre-picon-AJ carte-postale-briko-maplus-good-girls-celia-aymonier-aurore-jean-anouk-faivre-picon-AFP

 

Comment est ce que vous trouvez ces visuels ? Bonne stratégie pour la marque de se démarquer de cette façon ?

Commentaires

Commente

Laisser un commentaire